PEFC

Qu'est-ce que le PEFC ?

Promouvoir la gestion durable des forêts

En France, la forêt recouvre plus du tiers du territoire métropolitain et représente l’un des domaines forestiers les plus vastes de l’union européenne. Très diversifiée, dotée de 136 essences différentes, la forêt française est le premier producteur européen de chêne, de hêtre et de peuplier. Elle offre également une large gamme de bois dits précieux (merisier, érable, frêne), bien que sa récolte soit dominée par les résineux : pin maritime, épicéa, douglas, etc.

La récolte de bois est inférieure à la production biologique de notre forêt : la filière n’utilise que 60% de son accroissement annuel. La forêt française ne cesse donc de se développer en exprimant toute sa diversité.

Cette croissance bénéficie d’un environnement particulièrement propice à sa préservation depuis la création de la certification forestière PEFC, en France, en 1999. Appliquée à la sylviculture, à la gestion et l’exploitation forestière, la certification permet de vérifier que chaque forêt certifiée est gérée selon des règles établies par les professionnels et les usagers et contrôlée, à ce titre, par des experts compétents et indépendants. Appliquée aux entreprises dep { margin-bottom: 0.21cm; } transformation de la filière bois la certification PEFC permet de s’assurer que les produits certifiés PEFC sont bien fabriqués avec du bois issu de forêts gérées durablement et certifiées PEFC.

La mise en œuvre de la gestion forestière durable dans le cadre de la certification PEFC repose sur le respect d’un certains nombres de règles et d’exigences visant à garantir la pérennité, le développement, la santé et la diversité des forêts sur le plan économique, social et environnemental.

Les règles du système PEFC

  • Outre le respect de certaines pratiques de base de la gestion forestière (conservation d’arbres morts, priorité aux essences locales, respect des zones humides, protection des sols, limitation des coupes rases…), les adhérents s’engagent également à s’informer et se former, notamment en matière de connaissance de la biodiversité et de diversification des modes de gestion.
  • Parmi les règles incontournables du système PEFC, on note l’obligation pour le propriétaire forestier d’accepter la visite d’un organisme certificateur, à l’occasion des audits annuels de l’entité régionale. En cela, la certification PEFC se veut un processus d’amélioration continue des pratiques.
  • Défini pour une durée de cinq ans, le référentiel national constitue une base d’engagement minimum, applicable à l’ensemble de la forêt française. Pour les six critères de gestion forestière durable définis par les processus intergouvernementaux, il fixe les normes et objectifs que chaque entité régionale est tenue de respecter.